Mesure de l’intelligibilité après cancer oral ou oropharyngé par un système de reconnaissance automatique de la parole - Université Toulouse III - Paul Sabatier - Toulouse INP Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2021

Mesure de l’intelligibilité après cancer oral ou oropharyngé par un système de reconnaissance automatique de la parole

Lucile Gelin
Virginie Woisard
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 1006437
Jérôme Farinas
Julien Pinquier

Résumé

Contexte L’évaluation de l’intelligibilité de la parole est majoritairement menée de façon perceptive en clinique courante. Ce type d’évaluation présente de nombreuses limites en termes de reproductibilité inter et intra-juges. Mais le développement récent de systèmes de reconnaissance automatique de la parole (RAP) peut permettre de pallier ces biais. La question de leur utilisation dans le cadre de l’évaluation de la parole des patients traités pour un cancer de la cavité buccale ou de l’oropharynx se pose. Objectif Prédire l’intelligibilité de la parole post-traitement d’un cancer oral ou oropharyngé au moyen de scores issus d’un système de RAP. Méthodes La parole spontanée (entretien semi-dirigé) de patients a été enregistrée. Un jury d’experts a évalué l’intelligibilité des sujets de façon perceptive pour obtenir le score de référence. Puis, un système de RAP de type TDNN-HMM factorisé (Time-delay neural network, hidden markov model), appris sur de la parole adulte saine, a été utilisé. Les sorties de ce système, sous la forme d’une liste de phonèmes reconnus par sujet, ont permis de calculer différents scores : inventaire phonémique, nombre de types de classes phonétiques reconnues par seconde, score de confiance associé aux phonèmes reconnus. Une modélisation statistique (régression LASSO) a permis de sélectionner les paramètres issus du système de RAP prédisant le mieux l’intelligibilité. Résultats La parole spontanée de 25 patients a été enregistrée (âge médian 67 ans, EIQ 12 ; 15 hommes, 10 femmes ; cavité buccale 14, oropharynx 10, deux localisations 1). La régression LASSO a permis de conserver les 3 paramètres les meilleurs prédicteurs : le nombre de sonantes reconnues par seconde, le taux d’occlusives reconnues et le score de confiance moyen du système quant à la reconnaissance des fricatives. Ces 3 paramètres aboutissent à une corrélation à 0,91 avec le score d’intelligibilité attribué par le jury d’experts. Ce score automatiquement prédit est stable et fiable (validation croisée à 5 blocs : corrélation à 0,90). Conclusion L’utilisation de systèmes de RAP dans la mesure de l’intelligibilité de la parole en cancérologie ORL est prometteuse. Une réflexion sur une optimisation de ces systèmes pour la parole pathologique ouvrirait de nouvelles perspectives quant à la détermination de déficits de parole fins pour adapter les objectifs thérapeutiques.
BALAGUER_JSO2021_Masque_Ppt.pdf (1.03 Mo) Télécharger le fichier
image.png (13.9 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03412659 , version 1 (04-11-2021)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification

Identifiants

  • HAL Id : hal-03412659 , version 1

Citer

Mathieu Balaguer, Lucile Gelin, Virginie Woisard, Jérôme Farinas, Julien Pinquier. Mesure de l’intelligibilité après cancer oral ou oropharyngé par un système de reconnaissance automatique de la parole. 1ère Journée Scientifique d'Orthophonie, SURO Société Universitaire de Recherche en Orthophonie, Oct 2021, Congrès en ligne, France. ⟨hal-03412659⟩
64 Consultations
14 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More